Hyperpilosite.com

Tout savoir sur l'hirsutisme et l'hyperpilosité

L’hyperpilosité est une affection, principalement dérangeante chez la femme, qui touche environ 10 % de la population féminine. L’hirsutisme féminin peut avoir plusieurs causes. Celles-ci ne sont pas encore toutes très bien connues mais des études de plus en plus récentes ont identifiées les symptômes les plus courants et la médecine propose désormais un large choix de méthodes pour lutter contre la pilosité excessive.

Menton hirsute

Deux noms reviennent souvent lorsque l’on traite de l’hyperpilosité : l’hirsutisme et l’hypertrichose. Il est important de différencier ces deux affections qui sont complètement différentes.

L’hirsutisme

L’hirsutisme est la principale affection provoquant l’hyperpilosité. Concernant uniquement les femmes, l’hirsutisme se traduit par une pilosité très excessive chez celles-ci dans des zones androgéno-dépendantes, c’est-à-dire les zones où la pilosité est normalement réservée aux hommes. Les principales de celles-ci sont la moustache, la barbe, le torse et la ligne du nombril jusqu’au pubis.

 

Menton hirsute

Au delà de l’aspect esthétique, l’hirsutisme féminin peut provoquer, lorsqu’il est sévère, une forte dépression chez le sujet et participer à son handicap social. On estime à 10 % le nombre de femmes (et plus petites filles) touchées par l’hirsutisme et souffrant donc d’un excès de pilosité. Cette maladie ne s’exprime heureusement pas toujours de manière aussi marquée : l’hirsutisme peut prendre des formes variées et toucher des zones différentes, l’excès de poils peut rester mesuré ou bien être très dominant et extrêmement dérangeant. L’hirsutisme du visage (ou hirsutisme facial) est par exemple très souvent mal vécu.Quelle que soit sa cause, des méthodes existent. Nous vous en présentons une particulièrement efficace dans notre ebook disponible gratuitement.

Les causes de l’hirsutisme

Les causes de l’hirsutisme féminin sont assez variées.

La principale est le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), aussi appelé syndrome de Stein-Leventhal. Ce syndrome est responsable de 70 % des cas d’hirsutismes, le plaçant donc en tête des causes de cet excès de poils chez la femme.

Le SOPK se traduit essentiellement par une augmentation très net de la sécrétion d’androgènes par les ovaires. Les androgènes sont des molécules (hormones par exemple) qui régulent et favorisent le caractère masculin, la plus connue étant la testostérone. Cette sécrétion anormale va, entre autres, favoriser l’apparition de poils chez les femmes là où il ne sont d’habitude présents que chez les hommes. Ce déséquilibre hormonal peut également provoquer d’autres symptômes de masculinisation de la femme : voix rauque, muscles plus développés, chute des cheveux, etc…

Dans ce cas, l’hirsutisme est souvent général car les androgènes produits affectent l’ensemble du corps. On retrouvera donc un excès de pilosité présent sur le visage, le torse, le dos et parfois les mains et les pieds.

L’hirsutisme idiopathique


L’hirsutisme peut aussi être idiopathique
. Ce terme fait référence à un excès de pilosité local. Ici ce sont les récepteurs pilaires qui sont en fautes et qui sont plus sensibles aux androgènes qu’ils ne devraient l’être. Les poils poussent plus que d’habitude à un endroit précis, un traitement local doit donc être appliqué. En effet, comme l’hirsutisme idiopathique n’est pas du à une cause hormonale général, il est déconseillé de tenter de réguler les hormones pour traiter cet hirsutisme féminin.

Si l’hirsutisme idiopathique touche le visage, le traitement le plus approprié est la crème Vaniqa. En effet, l’hirsutisme facial ne se traite pas grâce aux crèmes dépilatoire et le visage reste une zone très sensible et facilement irritable. Il est donc déconseillé d’utiliser des épilations physiques comme la cire ou la pince à épiler.

Vaniqa

Le syndrome de Cushing est également responsable d’hirsutisme. Ici ce sont les glandes surrénales qui produisent de la cortisol en trop grand nombre. Outre une pilosité excessive et facilement identifiable, cette maladie provoque une obésité chronique ainsi qu’un aspect souvent bouffi du visage.

Dans les autres causes de l’hirsutisme, nous pouvons citer la tumeur des ovaires ou des surrénales ainsi que la prise de médicaments à base d’androgènes par la femme. Ces médicaments peuvent être pris pour des causes diverses. S’il est identifié que les androgènes consommés pour un traitement provoque l’hyperpilosité, un simple arrêt de ceux-ci devrait rétablir un taux d’hormone masculine normal et stopper la pousse des poils.

 

Les symptômes de l’hirsutisme


La sévérité de l’hirsutisme féminin est calculé selon une échelle dite de Ferriman et Gallwey.

Plus un score qu’une échelle, cette méthode regroupe les différents endroit du corps où peuvent être présents les poils en excès chez la femme et propose d’attribuer un chiffre à chaque partie, en fonction de l’importance de la pilosité. La note globale représente donc le degré de l’affection de l’hirsutisme.

Voici le tableau récapitulatif de ce score :

Lèvre supérieure :

  • Légère pilosité sur le bord : 1
  • Petite moustache au dessus des lèvres : 2
  • Moustache s’étendant sur le côté des lèvres :3
  • Moustache complète et identifiable : 4

Menton :

  • Quelques poils éloignés les uns des autres : 1
  • Poils disséminés avec des zones de concentration plus importante : 2
  • Légère barbe uniforme : 3
  • Forte barbe identifiable : 4

Poitrine :

  •  Quelques poils péri-aréolaires : 1
  • Légère pilosité au centre de la poitrine : 2
  • Pilosité identifiable au centre : 3
  • Pilosité importante recouvrant la poitrine : 4

Partie supérieure du dos :

  • Très légère pilosité sur le sommet : 1
  •  Pilosité plus importante mais clairsemée : 2
  • Toison recouvrant le dos légèrement : 3
  • Toison recouvrant le dos de façon importante et très visible : 4 

Moitié inférieur du dos :

  • Légère pilosté hétérogène : 1
  • Les poils apparaissent sur les flans : 2
  • 75 % de la surface est couverte de poils : 3
  • 100 % de la surface est couverte de poils : 4

Moitié supérieure de l’abdomen :

  • Quelques poils son présents au centre : 1
  • la pilosité est plus dense mais uniquement au centre : 2
  • La partie supérieur est partiellement recouverte : 3
  • La totalité de la partie supérieur présente des poils : 4

Moitié inférieure de l’abdomen :

  • Quelques poils sont identifiables au milieu :1
  • Une raie médiane de poils en traînée : 2
  • Une bande médiane de poils : 3
  • Pilosité en losange : 4

Jambes/Cuisses/Bras :

  • La pilosité est hétérogène et clairsemée : 1
  • La pilosité est plus étendue mais reste peu dense : 2
  • La couverture des poils est totale mais légère : 3
  • La couverture des poils est totale et dense : 4

Avant-bras

  • Pilosité légère et clairsemée : 1
  • La face supérieur est couverte : 2
  • Pilosité légère à l’intérieur du membre : 3
  • Pilosité dense à l’intérieur du membre : 4

 

exemple de l'échelle en image

Ces points doivent être additionnée et c’est le score final qui donne la valeur de la sévérité de l’hirsutisme selon cette échelle.

  • Hirsutisme non présent si score inférieur à 8 points
  • Hirsutisme léger entre 8 et 16 points
  • Hirsutisme modéré entre 17 à 25 points
  • Hirsutisme sévère si le score est supérieur à 25 points.

Il est toutefois important de noter que la pilosité très importante n’est pas le seul symptôme de l’hirsutisme. Comme vu précédemment, il est souvent provoqué par un taux d’androgène beaucoup plus élevé que les femmes ne souffrant pas de cette affection. Que ces androgènes soient en grands nombre parce qu’ils ont été sécrétés où parce qu’ils ont été ingérés lors d’une prise médicamenteuse, leurs effets ne s’appliquent pas que sur les poils.

Les symptômes les plus courant et les plus visibles chez la femme sont également :

  • voix rauque (masculinisation)
  • acné prépondérant
  • chute de cheveux
  • séborrhée (sécrétion de sébum anormale)
  • prise de poids

 

Heureusement, différents traitement existent pour contrecarrer l’hirsutisme chez la femme et se débarrasser des excès de poils qui peuvent être très sévères chez certaines femmes ou adolescentes.

 

Traitement de l’hirsutisme

Les traitements utilisés pour soigner l’hirsutisme sont variés. Nous vous les présentons ici succinctement, pour plus de détail merci de consulter notre page dédiée au traitement de l’hirsutisme.

Tout d’abord, les traitements hormonaux. Leur objectif est de réguler le taux d’hormones masculines et féminine chez la femmes par la prise de médicaments. Les plus utilisés sont les contraceptifs oraux comme Diane 35 ou Yasmine, ou bien les médicaments que sont Aldactone et Androcur. Attention toutefois aux effets secondaires : ces traitements doivent être appréciés par un médecin et les prises stoppées si les effets secondaires se font trop ressentir.

 

epilation lumière plusée

Des traitements plus conventionnels existent pour lutter contre l’hirsutisme. Parmi eux le traitement naturel : homéopathie, huiles essentielles, épilation à la pince à épiler ou à la cire (chaude ou froide), alimentation saine et anti-oxydante ou encore ingestion d’herbes ayant la propriété de réguler les hormones chez la femme.

 

Thé contre hirsutisme


Certaines huiles essentielles auraient des effets positifs sur l’hyperpilosité. Comme souvent, les traitements naturels ne sont pas les plus rapides et les plus efficaces pour soigner l’hirsutisme, il est conseillé de les utiliser comme un traitement d’appoint.

En dernier lieu, il existe aujourd’hui des crèmes pour lutter contre l’hyperpilosité. La plupart de ces crèmes sont dites dépilatoires et leur action est assez simple : brûler les poils sur toute leur surface. Ces crèmes ne sont pas applicables sur le visage et difficilement sur les zones génitales car les muqueuses ne doivent pas être en contact avec.

Il existe enfin des crèmes qui ne font pas que détruire les poils mais également le bulbe et le follicule pilaire. Parmi ces crème, la plus connue est la crème Vaniqa qui a démontrée des résultats surprenant. Comme pour les crèmes dépilatoires, son utilisation doit être maîtrisée : il faudra l’étaler uniquement sur peau sèche et non irritée. Elle est également le traitement le plus efficace indiqué contre l’hirsutisme du visage.

 

Epilation à la crème dépilatoire

L’hypertrichose

 

L’hypertrichose, vulgairement appelée la maladie du Loup-Garou est une pathologie très rare qui affecte une centaine de personne dans le monde. Elle est mal connue et ne doit pas être confondue avec l’hirsutisme qui est la principale cause d’hyperpilosité. Cette maladie est probablement responsable de certains mythes, notamment celui du Loup-Garou, car son phénotype peut-être spectaculaire chez les cas les plus sévères.

Hypertrichose

L’hypertrichose touche les hommes et les femmes, c’est une maladie qui n’est pas dépendante de notre taux d’hormones, contrairement à l’hirsutisme.

Cette affection est connue depuis plusieurs centaines d’années. Les premières personnes connues à avoir été touchées étaient d’ailleurs souvent exhibées en monstre de foire. Parmi les plus connus nous pouvons citer Petrus Gonsalvus qui fut offert au roi de France Henry II et qui fut sous sa protection. Sa fille, Tognina Gonsalvus fut aussi atteinte d’hypertrichose et est le premier cas de cette maladie à avoir été vraiment examiné.

L’hypertrichose est une maladie très peu connue. Les principales causes identifiées sont la transmission génétique et la prise de quelques médicaments susceptibles de provoquer son arrivée. Citons par exemple le Diazoxide et le Minodixill.

Il est important de noter qu’une corrélation a été observée entre l’hypertrichose et la malnutrition. Cette maladie pourrait donc être un des symptômes de l’anorexie mentale.

Hypertrichose d'un enfant

Le gène provoquant l’hypertrichose est en train d’être découvert. En étudiant le génome de plusieurs patients atteints d’hypertrichose, des chercheurs ont remarqué quelques anomalies communes qui pourraient être la cause d’une production de poils supérieure à la normale. Parmi eux, un excès d’ADN sur un gène du chromosome X serait responsable. En effet, ce gène code pour une protéine active dans la production des poils et cet excès de code génétique pourrait casser la configuration spatiale de cette protéine et ainsi affecter la chaîne de production de la pilosité, la rendant très excessive.

L’hypertrichose peut-être traitée de différentes façons, ces traitements regroupent toutes les techniques d’épilations connues. Il n’existe malheureusement pas de solution miracle, la maladie n’étant pas très connue et le fait qu’un tout petit nombre d’individus soient concernés ne favorise pas la recherche la concernant.

L’hyperpilosité revêt donc différentes formes. Principal symptôme de l’hirsutisme chez la femme, il faut la traiter de la manière la plus appropriée.  Il est important de ne pas laisser l’excès de pilosité prendre le pas sur les aspects sociaux de la vie des personnes touchées. Qu’elle soit causée par l’hirsutisme ou par l’hypertrichose, l’hyperpilosité est une maladie que l’on peut tout à fait soigner. Nous avons écrit un ebook téléchargeable gratuitement présentant une méthode radicale pour se débarrasser de l’hyperpilosité en quelques semaines. Vous pouvez aussi vous rendre sur notre page consacrée au traitement de l’hirsutisme pour plus d’informations.